Des hauts, des bas, et moi et moi...

Publié le par Opale

Depuis le dernier article il y a eu rechute dépressive . Probablement que la mort de ma meilleure amie en février 2021 n'y est pas étrangère après l'avoir accompagnée en soins palliatifs .

Fin juin 2021 soudain le moral plus bas et quasi aussitôt la vraie rechute, le goût à rien , l'envie de rien , l'incapacité à faire ...En décembre je débarque chez ma mère pour une pause, cette pause va durer 8 mois . 8 mois à ne rien arriver à faire, 8 mois scotchée à Twitter pour ne pas être totalement seule .

Certes ça n'était pas aussi sévère et profond que les deux ans post sismo heureusement . Fin juillet 2022 enfin je fais deux ou trois sorties et là enfin le mieux-être revient, presque du jour au lendemain me voilà prête à rentrer chez moi .

Nous sommes en août et voilà, à nouveau les symptômes dépressifs ont disparu et à nouveau je peux profiter de mon quotidien, de mon appartement dans lequel je suis bien, retrouver mon calme, la musique, ce que je n'avais pas chez ma mère avec qui les relations sont toujours très complexes .

Les traumas eux sont toujours là mais sans les idées noires tout est beaucoup plus respirable.

Plus qu'à espérer qu'une prochaine rechute n'arrive pas trop vite, ou pas du tout .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article